La motocyclette en France (1894-1914).

Herbert O. Duncan
et les débuts difficiles de La Pétrolette.

Le 27 novembre 1894, H.O. Duncan et L. Suberbie, fabricants de cycles, signent le contrat de fabrication de la bicyclette à pétrole et deviennent les détenteurs des droits de H&W (Hildebrand & Wolfmüller) pour la France et la Belgique. La Motorrad de H&W est la première motocyclette produite en série. Elle apparaît en Allemagne en 1894. H&W ont déjà, un long passé puisqu'ils ont réalisé, en 1889, un modèle de motocyclette à vapeur puis, en 1892, un autre à moteur deux temps. Le troisième modèle est radicalement différent avec son bicylindre à quatre temps.

Duncan et Suberbie annoncent à grand son de trompe le développement de leur usine à Croissy (en bordure de Seine, non loin de la limite du Pecq [1]) en vue de la production en série de la "perfection obtenue après dix ans d'études!" Ce sera La Pétrolette, un nom trouvé par le journaliste Pierre Giffard du Petit Journal.

Un prospectus présentant la Duncan et Suberbie au public, seize pages remplies d’éloges, mais guère prolixe en renseignements techniques, se termine sur un formulaire de souscription invitant l'amateur éclairé à apporter son argent aux guichets de la société D-S en échange d’actions de 100 francs chacune, jusqu’à concurrence de 1 100 actions, soit un capital de 1 100 000 francs. La société en commandite par actions ainsi formée devant avoir un capital de 1.500.000 francs au total, dont plus des deux tiers de ce capital seraient constitués par l’apport du public et principalement par les futurs clients de la bicyclette à pétrole !
La première course auto / moto du monde, le 11 juin 1895 sur le parcours Paris-Bordeaux-Paris, fut remporté par Emile Levassor sur une voiture de sa conception. Sur les six motos engagées, une seule, la "Reine Pétrolette" de Duncan et Suberbie montée par Georges Osmont, atteignit Bordeaux après 47 heures de "galère".

La Pétrolette fut aussi la vedette moto du premier salon de l'automobile et du cycle, au Palais de l'Industrie, à Paris, en décembre 1895, où six motos étaient exposées.
Les cinquante premières Pétrolette avaient été livrées en 1895 pour 2 000 francs. Mais leur conduite délicate obligea le constructeur à former chaque acheteur. On imagine les heures d'essais pétaradants au milieu des champs de carottes et, pourquoi pas, dans les bois du Vésinet.
En outre, la mise en marche, aléatoire, du moteur amena de multiples réclamations.

Herbert O. Duncan (1862-1945) Herbert O. Duncan en 1894
Collection JP Debeaupuis

Dans son livre de souvenirs Duncan racconte:

Nous avions livré maintenant plus de 50 machines et nous étions dans les ennuis jusqu‘au cou. Des lettres de réclamations nous parvenaient chaque jour, signalant les difficultés au démarrage du moteur. Bientôt arrivèrent des assignations provenant d’agents ou de clients. Ils nous enjoignaient de les rembourser ou de reprendre les bicyclettes à moteur qui n'étaient pas un produit vendable selon eux. Pas tellement sûrs de nos droits, nous décidâmes de porter un cas devant la justice. Nous espérions ainsi stopper le litige et décourager les clients mécontents en leur prouvant qu‘ils n‘étaient pas en droit de réclamer leur argent. Notre machine fonctionnait mal. mais c'était à cause de leur manque de connaissances à eux!
Nous perdîmes notre procès et immédiatement les clients nous assiégèrent, exigeant d’être remboursés. A la fin de notre année financière, en décembre 1896. la situation n'était guère brillante. Nous étions devant deux altematives: augmenter notre capital ou nous mettre en liquidation vonlontaire. Début 1897, nous eûmes la chance de trouver un acheteur qui acquit toute l’affaire et paya nos créditeurs.
Nos successeurs poursuivirent la fabrication et la vente de cycles mais abandonnèrent la fabrication des bicyclettes à moteur.

 

Herbert Duncan en 1896
Archives De Dion-Bouton.

En Allemagne, la production de la Motorrad cessera la même année 1897. Quelque 750 machines avaient été produites. Certaines roulent encore.

[1] Voir "Croissy Industriel, Les premières motos de série..."  - in Côté Croissy - Actualités, Projets & Talents n° 13 (à paraître).


Société d'Histoire du Vésinet, 2005 - www.histoire-vesinet.org