Le Vésinet, revue municipale n°61 - décembre 1982 [Échos du passé]

Le Vésinet et ses maires

De 1875 à 1965, seize maires se sont succédés, chacun d'entre eux ayant apporté sa pierre à un édifice commun, LE VÉSINET. Ce numéro-bilan du bulletin est l'occasion de montrer rapidement le développement continu de notre commune durant ces quatre-vingt-dix ans.
En 1875, après de longues années de revendications, Le Vésinet fut érigé en commune. Son fondateur, Alphonse PALLU, en devint le premier maire. Celui-ci n'avait pas attendu cette élection pour doter la colonie du Vésinet, comme on l'appelait à cette époque, d'équipements qui répondaient aux demandes d'une population qui augmentait rapidement. C'est ainsi que l'église Sainte-Marguerite fut achevée en 1865. Mais l'érection du Vésinet en commune allait donner le véritable coup d'envoi à son développement.
Dès 1876, PALLU décida la construction d'une mairie, d'une école de garçons et d'une école de filles. Cette même année vit la création du cimetière.
En 1879, Jean LAURENT succéda à Alphonse PALLU ; la mairie et les écoles furent inaugurées. Le marché couvert et une salle de gymnastique (à l'emplacement de la cour de la poste actuelle) qui servait également de salle des fêtes, furent construits.
Aimé FOUCAULT resta trop peu de temps, de 1887 à 1888, pour pouvoir marquer son passage à la tête de la Municipalité.
Les élections de 1888 furent remportées par Alphonse LEDRU. Pendant son mandat, une école au rond-point du Pecq fut créée dans des locaux loués et on assista au développement de l'éclairage public.
L'année 1892 vit l'installation de Charles DREVET, maire jusqu'en 1904. On lui doit la construction de l'école Pasteur, de l'ancienne poste et de la gendarmerie, ouvertes en 1895 et l'installation, la même année, de la vasque en onyx dans la cour de la mairie. En 1898 furent adoptées les armes du Vésinet, dessinées par Eugène BENARD. Étant donné le développement de la fête communale, la ville acheta à la Société d'Anterroches, successeur de PALLU, la future pelouse des fêtes en 1899. Le tramway traversait Le Vésinet en 1901.
De 1904 à 1908, Le Vésinet fut dirigé par Gaston de CASTERAN. Il obtint le premier goudronnage des principales artères qui traversent notre commune (routes de Croissy, de Montesson, boulevard Carnot).
Gaston ROUVIER, maire de 1908 à 1919, entreprit les premiers travaux importants de protection des lacs et des pelouses. En 1911, il participa à la fondation du syndicat d'initiative. La salle de gymnastique fut transformée en véritable salle des fêtes. Mais surtout, la Municipalité acheta le lac et l'ile des Ibis en 1914.
Camille SAULNIER lui succéda de 1919 à 1929. Il fut confronté au problème de l'urbanisation qui se développait rapidement. Plusieurs délibérations et arrêtés ont trait notamment à la limitation de la hauteur des immeubles. Le sport se développant, un terrain fut acquis en 1926, rue de Verdun (où se trouve maintenant l'école Princesse), pour y créer un stade.

Alain Jonemann (1919-1998) XVIe maire du Vésinet

sous le portrait d'Alphonse Pallu

Henri CLOPPET, dès son élection, s'attaqua au problème de la préservation du site. Avec l'aide du syndicat d'initiative, la Municipalité décida d'élaborer un plan d'aménagement du Vésinet et demanda le classement des sites et monuments naturels du domaine public communal. Ce classement intervint en 1934, tandis que les lacs et rivières, propriété de la S.L.E.E. (qui avait succédé à la Société d'Anterroches en 1924) étaient inscrits à l'inventaire des sites. L'autre préoccupation fut l'assainissement ; en 1932 fut approuvée la première tranche du projet d'assainissement général du Vésinet.
Emile AUBRUN ne dirigea la commune que pendant quelques mois, de 1934 à 1935. A la suite de sa démission, Emile THIEBAUT fut élu. 1936 vit la construction d'une caserne de pompiers (à l'angle des rues Jean-Laurent et Alphonse-Pallu). Poursuivant la politique d'Henri CLOPPET, il fit adopter par le Conseil municipal, en 1937, le plan d'aménagement du Vésinet qui renforçait les servitudes en matière de lotissement. Les années 1937-1938 virent l'installation de l'éclairage électrique public général.
De 1941 à 1944, la vie municipale, avec Georges DESSOUDEIX, eut une activité ralentie. En 1942 fut adopté le projet qui concernait la création d'un stade municipal sur un terrain dit « Les Merlettes ».
Max BOISVILLE dirigea la Municipalité de 1944 à 1945 et dut faire face aux nombreuses difficultés matérielles de cette période.
Les premières élections d'après la guerre portèrent Jean LOUVEL à la mairie. Il fut maire jusqu'en 1953. En 1945, il institua les premières colonies de vacances. L'année suivante fut créé un Centre social. En 1947, achat de la propriété Saint-Rémy qui allait devenir le groupe Pallu (à sa place a été construit le collège du Cèdre). Les premiers aménagements du stade des Merlettes furent réalisés en 1951.
En 1953, ce fut l'élection de Marc FERLET. Comme toutes les communes, Le Vésinet fut touché par le boom démographique de l'après-guerre, ce qui rendit nécessaire la construction de nouveaux équipements scolaires ; 1957, école maternelle Charmettes, agrandissement du groupe scolaire Pasteur ; 1958, groupe scolaire Princesse ; 1959, ouverture d'une annexe du lycée Marcel-Roby ; 1960, groupe scolaire des Merlettes. En 1963 fut décidée la création d'une MJC. Au stade des Merlettes, le premier terrain de football vit le jour en 1957, les premiers tennis en 1958.
Les élections de 1965 donnèrent la victoire à une nouvelle équipe, avec Alain JONEMANN à sa tête. L'effort de développement des équipements scolaires, sociaux et sportifs fut poursuivi, avec notamment le début de la construction du lycée en 1966 et l'achat d'une propriété pour l'installation des services du centre social, ainsi que la construction de la première salle omnisport en 1967. D'autre part, les travaux et études concernant la préservation du site permirent au Conseil municipal d'adopter, cette même année, le projet de plan et réglementation d'urbanisme dans notre commune, premier jalon dans la lutte pour la conservation du cadre exceptionnel du Vésinet. Rétrospective de dix-huit années de gestion des affaires communales, ce numéro de la Revue municipale vous rappelle comment notre commune est aujourd'hui devenue une ville « majeure ».


Société d'Histoire du Vésinet, 2012 - www.histoire-vesinet.org