Les films de

Màrtha Eggerth
et
Jan Kiepura

 

 

   Martha Eggerth seule

  • Tatort - Nie wieder Oper (1999) (TV)
  • Muzsikál a mozi 'Filmslágerek' (1995) (TV)
  • Frühling in Berlin (1957)
  • Presenting Lily Mars (1943) usa
  • For Me and My Gal (1942) usa
  • Immer, wenn ich glücklich bin (1938)
  • Hofkonzert, Das (1936)
  • Schloß in Flandern (1936)
  • Wo die Lerche singt (1936)
  • Divine Spark, The (1935)
  • Ganze Welt dreht sich um Liebe, Die (1935)
  • Blonde Carmen, Die (1935)
  • Ihr größter Erfolg (1934)
  • Czardasfürstin, Die (1934)
  • Unfinished Symphony (1933)
  • Zarewitsch, Der (1933)
  • Leise flehen meine Lieder (1933)
  • Traum von Schönbrunn (1933)
  • Blume von Hawaii, Die (1933)
  • Kaiserwalzer (1933)
  • Blaue vom Himmel, Das (1932)
  • Es war einmal ein Walzer (1932)
  • Frauendiplomat, Der (1932)
  • Lied, ein Kuß, ein Mädel, Ein (1932)
  • Moderne Mitgift (1932)
  • Where Is the Lady? (1932)
  • Let's Love and Laugh (1932)
  • Nacht im Grandhotel (1931)
  • Trara um Liebe (1931)
  • Draufgänger, Der (1931)
  • Csak egy kislány van a világon (1929)

 

Jan Kiepura & Martha Eggerth

  • Das Land des Lächelns (1952)
  • Valse brillante (1948) fr
  • Adieu Mimi (1947) fr
  • Le charme de la Bohème (1937) aut/fr
  • Chanson du souvenir, La (1936) fr
  • Sa bonne étoile (1936) (France) fr
  • Mein Herz ruft nach dir (1934)
  • Mon coeur t'appelle (1934) fr

Jan Kiepura seul

  • Absender unbekannt (1950)
  • Das Abenteuer geht weiter (1939)
  • Give Us This Night (1936)
  • J'aime toutes les femmes (1935) fr
  • My Song for You (1934)
  • Lied für dich, Ein (1933)
  • Song for You, A (1933)
  • Tout pour l'amour (1933) fr
  • *La chanson d'une nuit (1932) fr
  • *Das Lied einer Nacht (1932)
  • *Tell Me Tonight (1932)
  • City of Song (1931)

Aux débuts du cinéma parlant, le doublage n'existait pas. Les films destinés à une diffusion internationale étaient tournés plusieurs fois avec des acteurs différents. Seules les vedettes tournaient dans toutes les versions. Ainsi, Martha Eggerth a-t'elle tenu de nombreux seconds rôles dans des versions germanophones. Jean Kiepura, quant à lui, a tenu la vedette en 1932 dans la Chanson d'une nuit, sous la direction d'Henri-Georges Clouzot, aux côtés de Pierre Brasseur. Il a ensuite tourné le même film sous la direction d'Anatole Litvak, en allemand, sous le titre das Lied einer Nacht aux côtés de Julius Falkenstein et en anglais (Tell my tonight) avec Aubrey Matter. Dans les trois versions, il partageait la vedette avec Magda Schneider, la mère de Romy.

 

© Société d'Histoire du Vésinet, 2003 – http://www.histoire-vesinet.org