Tiré d'un texte paru dans le bulletin d'information de Courbevoie en septembre 2001

Jean Séphériadès.
Le premier Champion des Champions

 

Jean Séphériadès est le seul rameur français à avoir gagné les Diamonds Sculls à Henley (GB). Il avait acquis cette victoire, en 1946, lors de la 107ème régate annuelle en battant en finale l'américain Jack Kelly, le frère de la future princesse Grace de Monaco. Cette régate constituait cette année-là un véritable Championnat du Monde. La France attend depuis plus d'un demi siècle un successeur à cet illustre membre de la Basse Seine. Fort de cette victoire et, de ses succès ininterrompus en 1946, Jean Séphériadès avait été élu par le tout jeune quotidien sportif L'Equipe le premier "Champion des champions". Il reste le seul rameur à qui L'Équipe ait décerné ce titre.
L’année suivante Jean Séphériadès confirmait sa suprématie en remportant les Championnats d’Europe à Lucerne. Il est le dernier français champion d’Europe en skiff (un rameur seul).
Outre ces titres internationaux, Jean Séphériadès avait été sacré champion de France six fois de suite en skiff (1942-47), et une fois en double scull (1945), associé à Giriat.

 


Jean Séphériadès et son skiff, 1946


J. Séphériadès recevant son trophée des mains de la Princesse Elisabeth, 1946

 

Engagé volontaire dans la 2e DB de Leclerc avec laquelle il fit la Campagne d'Allemagne comme chef de char, Jean Séphériadès retrouva après sa démobilisation les bassins de la Société Nautique de la Basse Seine, basée à Courbevoie, où il avait débuté en 1942.
Avec un palmarès exceptionnel, il abandonna l'aviron au niveau international après les jeux Olympiques de Londres de 1948 (où il fut battu en quarts de finale comme Jack Kelly) et prit des responsabilités à la commission technique de la Fédération française des Sociétés d’Aviron. Les rameurs de L’Encouragement Raymond Salles et Gaston Mercier, champions olympiques en 1952, ont été sélectionnés par l’équipe technique qu’il dirigeait.

En 1978, Jean Séphériadès fut élu à la présidence de la Société Nautique de la Basse Seine, fonction qu'il occupa durant 13 ans.
Le 21 août 2001, Jean Séphériadès est décédé accidentellement, à l’âge de 79 ans.


© Société d'Histoire du Vésinet, 2004 - http://www.histoire-vesinet.org|