Société d'Histoire du Vésinet, état des recherches au 10 Août 2009.

Origine du mot « Vésigondin »

Si le terme est devenu classique depuis la publication d'un bulletin municipal en 1965, et s'il est officiellement reconnu aujourd'hui, son origine est moins évidente.
"Qui a décidé de désigner les habitants du Vésinet sous le nom de Vésigondins alors que, lorsque le nom du lieu s'inscrit pour la première fois dans l'histoire, en latin, au VIIIe siècle, c'est sous la forme "vesinolium" [sic], lieu voisin ? Encore une énigme à résoudre". Cette interrogation de Fred Robida [5], historien du Vésinet, en 1969, reste d'actualité.
Pierre Michet de la Baume [4], en 1966, proposait une réponse au conditionnel. Edouard Clavery, ancien ambassadeur, conseiller municipal et maire adjoint au Vésinet aurait proposé ce terme dans les années 1920. Lui-même l'aurait tenu de son beau-frère Louis Madelin, de l'Académie Française, jugeant l'appellation de Vésigondins plus euphonique que Vésinettois ou Vésinetiens, parfois employés auparavant. On peut ajouter le terme "vésinien" qui fut aussi usité (1926-1928) [8].

La mention imprimée la plus ancienne que nous ayons trouvée remonte à avril 1926 dans le "Cri des Cantons", un journal local paru à partir d'octobre 1925, dans une lettre de lecteur [7] en réponse à un chroniqueur signant Un vieux Vésinien, ce mot semblant lui être propre.

Une lettre
Un vieil habitant du Vésinet au Vieux Vésinien, signataire de l'article "L'Avenir au Vésinet" dans Le Cri du 10 Avril 1926.
"Cher Vieux Vésinien,
Sachez que Le Vésinet doit son origine aux Romains. Ils l'appelaient alors "Vesigundum". Vous êtes en conséquence non un Vésinien, mais bien comme moi, qui vous salue, un vieux Vésigondin".
Qu'on se le dise !
P.S. Il y en a qui veulent que nous soyons des Vésouillards ou des Vésicatoires, mais ce sont des farceurs.

Le Cri des cantons de Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte, Marly-le-Roi, 17 avril 1926.

La lettre n'étant pas signée, on ne peut en connaître l'auteur, contemporain de Edouard Clavery.
Mais il faut préciser que le nom latin du Vésinet n'est ni vesigundum [7] ni vesinolium [5] mais visiniolum [6] ou visiniolo [1]. On peut toutefois trouver d'autres formes telles que vesiniolum [3] ou visiniotum [2] selon les auteurs et leur façon de déchiffrer le document original !

Les recherches continuent.
Jean-Paul Debeaupuis

    Références:

    1- Dictionnaire étymologique des noms de lieux de France - Albert Dauzat & Charles Rostaing, Paris, 1963

    2- La Commune du Vésinet - Histoire, Urbanisme et Paysages - J. Schiffer , Imprimeries Oberthur, Rennes, 1943

    3- Le Vésinet historique - Jean Delcour, Amelot éditeur, 1962

    4- Petites et grandes heures du Pecq et du Vésinet - Pierre Michet de la Baume, Diguet-Deny, Paris, 1966

    5- Un primitif de l'Urbanisme français - Fred Robida, Gazette des Beaux-Arts, 1969

    6- La Curieuse histoire du Vésinet - Georges Poisson, 1975

    7- Le Cri des cantons de Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte, Marly-le-Roi, 17 avril 1926
    8 - ibid, plusieurs numéros de avril 1926 à janvier 1928


 

Société d'Histoire du Vésinet, 2007-2009 - www.histoire-vesinet.org