Quand leTour de France partait du Vésinet

 

Le Tour de France est parti du Vésinet en 1925 puis, chaque année, de 1927 à 1939 inclus. En fait, le démarrage de l'épreuve se faisait à Paris, à proximité de l'Etoile, mais le départ réel était donné au Vésinet et parfois de nuit, vers deux-trois heures du matin.

À l'époque, le petit monde du cyclisme ne comptait que quelques personnes influentes. L'organisateur du départ était Julien Rudolphe, coureur sur piste cycliste de demi-fond d'avant la Première guerre mondiale. Il avait installé au Vésinet, en 1917, son atelier et son magasin de construction et de réparation de cycles dans l'immeuble qu'il fit construire au 15bis, boulevard Carnot. Ce bâtiment qui appartient maintenant à la Ville, est occupé par le garage Ford, au rez-de chaussée. J. Rudolphe fit également construire l'immeuble du 4, avenue du Général-de-Gaulle que sa fille a habité jusqu'à son décès en 2002. Les héritiers de celle-ci, suivant en cela ses intentions, ont fait don à la Ville de toute la documentation qu'elle avait pieusement entretenue sur cet événement qui s'est produit sous ses yeux à de nombreuses reprises.

Son père avait réussit à convaincre les organisateurs du Tour de faire débuter la course devant son magasin pendant près de quinze ans, âge d'or de l'épreuve, quand Joséphine Baker, vésigondine depuis 1929, inaugurait en grande pompe et sous le regard admiratif des badauds, le départ du Tour de France. La star d'origine américaine était très populaire parmi les vésigondins. Sur la ligne de départ, les coureurs n'étaient pas insensibles à son charme.


Joséphine Baker au départ de 1937

"C'était la super-vedette, l'attraction du jour", raconte Jacques Marchand, ancien journaliste sportif. "À l'époque, j'avais 10-11 ans et j'étais déjà passionné de vélo. Il y avait un véritable engouement. Dès la fin de l'école, nous nous précipitions vers le marchand de cycles pour connaître les résultats et le vainqueur de l'étape".

Le 27 juillet 2003, le 100e Tour de France est revenu au le Vésinet, mais cette fois il s'agissait de la dernière étape et le Tour n'a fait que passer. Ce fut pourtant l'occasion de rendre hommage à Julien Rudolphe. Une plaque fut posée sur le mur de son immeuble, 15bis, Boulevard Carnot, en présence de Bernard Hinault, quintuple vainqueur de la Grande Boucle, de Jean-Marie Leblanc, directeur du Tour et de Alain-Marie Foy, Maire du Vésinet.

 


© Société d'Histoire du Vésinet, 2004 - http://www.histoire-vesinet.org