L'Urbanisme au Vésinet: un peu d'histoire...

Les dates qui ont marqué

    1858-1863
    Etablissement par Alphonse Pallu du cahier des charges remis à chaque acquéreur de terrain au Vésinet désireux de faire construire.
    Les premiers acquéreurs de terrains au Vésinet se voyaient remettre le cahier des charges spécifiant certaines dispositions, notamment l'aspect des clôtures et la répartition des tâches, (distribution d'eau, entretien des voies, etc.) entre la société Pallu et les propriétaires. La société Pallu (aujourd'hui la Ville) a le droit d'aménager les coulées et pelouses sans que, par exemple, les riverains puissent s'opposer à des plantations.
    Deux dispositions étaient importantes : l'une interdisait l'exercice d'activités professionnelles n'ayant pas de lien direct avec les besoins domestiques de la population; l'autre prescrivait l'interdiction de construction à proximité des pelouses, lacs et rivières.
    A titre anecdotique, le droit de voyager en chemin de fer était gratuit et il était perçu un centime par m² pendant six ans pour participer à la construction de l'église.

    1872-1876
    L'acte d'abandonnement et d'acceptation. Dans ce document, la société Pallu définissait ce qu'elle rétrocéderait à la future commune et ce qu'elle garderait (lacs et rivières). L'acte fut enrégistré le 11 février 1876 en tenant compte des demandes formulées par le conseil municipal du Vésinet.

    1875
    Création de la commune du Vésinet (loi du 31 mai).

    1934
    Décision prise en application de la loi de 1930 de classer comme sites les pelouses du Vésinet et le lac des Ibis, et de faire porter à l'inventaire des sites inscrits les lacs (sauf celui des Ibis) et les rivières appartenant à la Lyonnaise des Eaux.

    1937
    Publication du réglement d'urbanisme destiné à mettre fin aux excès de l'urbanisme de l'après-guerre.
    un règlement des servitudes plus précis que le cahier des charges, accompagné du plan d'aménagement, définissait les zones pour l'habitat collectif et l'activité commerciale et trois zonages pour l'habitat individuel avec des règles de surfaces et de hauteurs minimales.

    1970
    Approbation du plan d'urbanisme destiné à limiter la densification du Vésinet.
    Le plan d'urbanisme, établi à la suite du changement de municipalité en 1965, tirait le constat de l'accroissement de la population et du développement de la construction d'immeubles depuis la fin des années 1950. En 1968 on comptait près de 19 000 habitants.

    1971
    Tout le secteur d'habitation individuelle est inscrit à l'inventaire des sites pittoresques protégés.

    1977-1979
    le Plan d'Occupation des Sols (P.O.S.) était destiné à transformer le règlement de 1970 pour le rendre conforme au règlement-type des POS. Depuis 1965, Paul Didier, premier maire-adjoint en charge de l'urbanisme, avait travaillé sur le sujet, puis le POS fut mis en œuvre de 1977 à 1979 par Robert Brassens jusqu'à son adoption.

    1983-1984
    Par arrêté ministériel, l'ensemble des lacs, rivières, pelouses, coulées et autres espaces verts publics est « classé ».

    1990-1992
    Révision du POS de 1979. Des aménagements concernant l'amélioration de l'habitat, la sauvegarde de propriétés remarquables, une meilleure expression architecturale seront adoptés en 1993.

    1993-2005
    Depuis, le POS a subi plusieurs modifications qui ont été respectivement approuvées, le 24 juin 1993 et le 1er février 2000. Le POS du Vésinet a également été mis à jour par arrêtés du maire à deux reprises, le 22 février 2001 et le 24 août 2001. Enfin, il a subi une révision simplifiée le 7 juillet 2005.

    2008-2014
    Elaboration du Plan Local d'Urbanisme (P.L.U.) nouveau document d'urbanisme destiné à se substituer au POS. Après de nombreuses péripéties, le PLU est approuvé en conseil municipal le 13 février 2014. Validé par la Préfecture, il est entré en vigueur le 18 mars 2014.
    La version officielle peut être téléchargée sur le site officiel du Vésinet.

 


©  Société d'Histoire du Vésinet, 2008-2015 - www.histoire-vesinet.org