Les Journées du Patrimoine (35e édition) sont de retour samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018. Profitez de ces 2 jours qui mettent à l'honneur le patrimoine culturel et naturel de Paris et de l'Ile de France, à travers des visites gratuites, des ateliers et autres rencontres avec des passionnés...

 

Journées européennes du Patrimoine

 

programme organisé par la ville du Vésinet

 

Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018

(programme communiqué sous réserves par la ville)

Accédez la plaquette officielle


La Bonne Lucie maison de Maurice Utrillo

18, route des Bouleaux

Villa où vécu le peintre Maurice Utrillo de 1936 à 1955, année de sa mort. Le nom "La Bonne Lucie" est une idée de sa femme, Lucie Valor.

Dimanche 16 : visite libre 14h à 18 h, à la découverte du jardin. Exposition sur la vie et l'oeuvre du peintre.

Maurice Utrillo (Paris 1883 - Dax 1955), a vécu les dix-huit dernières années de sa vie dans cette maison . Dans le jardin, l'Association des Amis de Maurice Utrillo, en liaison avec la Société d'Histoire du Vésinet, commentera les grandes lignes de son œuvre et exposera des objets lui ayant appartenu.

 


La Maison d'Alain

75, avenue Emile Thiébaut

Dimanche 16, Visites commentées (présentation d'Alain et son œuvre) à 10h, 11h, 12h, 13h, 16h et 17h. Conférences sur « Alain et l'Éducation » à 14h et 15h.

   

Emile Chartier, dit Alain, achète en 1917 une petite maison au Vésinet qu'il baptise sa Chartreuse, située le long de la voie ferrée, où il continue à écrire une œuvre considérable. Il meurt le 23 juin 1951 et en 1968, le testament de sa veuve, sans héritier, fera de la Ville du Vésinet son exécuteur testamentaire. Elle lui léguera, entre autres, ses droits d'auteur à venir et sa maison, à charge pour la Ville de créer un Institut développant et pérennisant la pensée du philosophe. Cette maison est désormais le siège de l'Institut Alain. Elle a été ouverte pour la première fois au public au cours des journées du Patrimoine de 2013.

 


La Villa Beau Chêne, maison de Josephine Baker

52, avenue Georges Clemenceau

Samedi 15, Visites commentées du parc par les membres de la Société d’Histoire du Vésinet de 14h à 18h. L’intérieur de la villa ne se visite pas. Exposition consacrée à la vie de Joséphine Baker proposée par la Société d’Histoire du Vésinet. Spectacle de la Compagnie Acta Fabula sur la vie de Joséphine Baker.

 

La villa « Le Beau Chêne » a été édifiée par l'architecte Louis Gilbert entre 1890 et 1891 et Joséphine Baker y a vécu de 1929 à 1947. Cette année encore, les visiteurs pourront découvrir l'imposante demeure (de l'extérieur), le parc et les communs. Ils feront plus ample connaissance avec l'artiste au travers d'une exposition présentée par la Société d'Histoire du Vésinet.

 


Le Palais Rose

inscrit depuis 1986 à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques

12, rue Diderot

Dimanche 16: conférence historique à 10h, par Alain-Marie Foy, président de la Société d'histoire du Vésinet.

En 1899, Arthur Schweitzer acquiert 2 150 mètres carrés de terrain avec l'idée d'édifier, en plus modeste, une réplique du Grand Trianon de Versailles. Cette demeure fut la propriété du comte Robert de Montesquiou en 1908 et de la marquise Luisa Casati en 1923.

[Attention, les portes seront fermées à 12h précises]

 

Palais rose


L'Hôpital du Vésinet

72, avenue de la Princesse

Samedi 15 : Visites guidées par une conférencière à 11h et 15h (rendez-vous devant la grille d'entrée sur la Placette). Exposition consacrée au quartier Princesse proposée par la Société d'Histoire du Vésinet.

Samedi 15 et dimanche 16: Visites libres du parc de 14h à 18h.

Asile impérial construit à l'instigation de Napoléon III et inauguré en 1859 par le duc de Padoue, cet établissement avait vocation à accueillir les ouvrières convalescentes ou mutilées du travail. En 1949, il devient Établissement National de convalescence du Vésinet (ENCV). En 1993, il adopte le nom d'Hôpital du Vésinet.

Bâtiments et parc inscrits depuis 1997 à l'inventaire des monuments historiques.

L'asile impérial, devenu hôpital du Vésinet


La Villa des Pages

40, rue Horace-Vernet

Dimanche 16, à 10h00 à 12h00 : Visites guidées avec Mme Dehé du Syndicat d’Initiative et de Défense du Site du Vésinet (rendez-vous devant la grille) avec une Exposition, proposée par le Syndicat d'Initiative, sur l'histoire de l'établissement.

En 1890, le Docteur Raffegeau crée un institut hydrothérapique au Vésinet. Posé sur un parc de trois hectares, l'édifice a conservé son authenticité architecturale. Il révèle aussi son esprit Art nouveau grâce aux célèbres faïences de Sarreguemines qui enrichissement de décors animaliers certains murs intérieurs (bassins d'hydrothérapie).

Voir aussi les œuvres de Mathurin Moreau, agrémentent l'entrée principale. On retrouve également ce type de statues réalisées à la fonderie du Val d'Osne (spécialisée dans la production d'objets d'art) au Palais Rose. Aujourd'hui encore, la Clinique des Pages est spécialisée dans les soins psychiatriques.

Votre visite sera utilement complétée par la lecture de nos pages qui vous apportera de nombreuses anecdotes.

 

La Villa des Pages


Wood Cottage

classé monument historique depuis 2000.

122, boulevard des Etats-Unis,
Dimanche 16 : de
14h à 18h , visites libres libres du Parc.

Expositions : Le Quartier des Charmettes par la Société d’Histoire du Vésinet. — L'Atelier d'Arts Appliqués du Vésinet

Construit en 1864 pour M. Paul Edouard Taconnet par l'architecte Tricotel, considéré à l'époque comme le meilleur représentant de l'école rustique de la région. L'architecture de cette maison, tout à fait originale, se caractérise par un plan carré reposant sur un socle de brique. Les façades sont constituées de pans de bois, en grume écorcée encadrant des panneaux du même bois, hourdés en maçonnerie rustique utilisant les matériaux les plus divers : meulière, silex, débris de pierre...

La brochure Wood Cottage, histoire d'une demeure, éditée avec le concours du Syndicat d'Initiative et de la Société d'Histoire, sera disponible à l'occasion de ces journées.

 


Le Temple protestant du Vésinet

1, route du Grand Pont

Samedi 15 et dimanche 16, visites commentées - de 15h à 18h.

Construit en 1880, le Temple du Vésinet respecte les lignes architecturales traditionnelles des temples protestants (désormais « l'Eglise Réformée Unie de France »). Construit grâce aux dons recueillis par les protestants des communes de Chatou, Croissy, Le Pecq et Le Vésinet, il est l'œuvre de l'architecte Eugène Rouyer. Il a été plusieurs fois agrandi. Edifice sobre, de style gothique, il est caractérisé, à l'extérieur, par la bible sculptée sur le chassis de tympan de la porte d'entrée.

Accès aux personnes handicapées.

 


La Maison Saint-Charles

23, avenue de Lorraine

Pas de visite des bâtiments mais visite libre du parc et de la chapelle de 10h à 17 h.

Samedi 15 à 11h et 15h Présentation historique de l'Etablissement.

En 1874, le comte de Naurois, à la demande de la Comtesse de Chabrillan, voisine et amie de Georges Bizet, met un terrain à la disposition de la Société de protection des Alsaciens-Lorrains restés Français. Le projet est d'édifier un orphelinat conçu pour accueillir une trentaine de petites filles, Alsaciennes ou Lorraines ...

Depuis les années trente, la Fondation d'Auteuil a repris la gestion de la Maison Saint-Charles. Elle accueille aujourd'hui 80 garçons et filles de 3 à 12 ans, dont la plupart sont scolarisés à l'école Saint-Charles [rebaptisée Ecole Pier-Giorgio-Frassati], située au 57 avenue de Lorraine (Ancien orphelinat des Cheminots).

 


La Maison du Combattant

Architecture typique des années 30 (dite Arts déco).

11, rue du Général Clavery

Samedi 15 de 14h à 18h et Dimanche 16 de 10h à 18h, entrée libre.

Exemple d'architecture Arts Déco, construite en 1930 par l'architecte vésigondin Roger Lord avec le soutien de donateurs célèbres du Vésinet dont Joséphine Baker, Jeanne Lanvin, elle comprenait une grande salle de réunion, une salle de visite médicale et une bibliothèque. Aux murs, deux toiles de Maurice Dubois, autre Vésigondin célèbre et d'autres de Rodolphe Caillaux.


Eglise Sainte Marguerite

Place de l'Eglise,

Samedi 15 de 10h à 17h et dimanche 16 de 13h à 18h, visites libres.

Dimanche 16 à 15h30, visite guidée par Marie-Hélène Grousset.

 

L'Eglise Sainte-Marguerite a été consacrée en 1865, inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1978 et classée en 2016.

Dès l'origine du parc du Vésinet, Alphonse Pallu projette la construction d'une église. Il choisit l'architecte Louis-Auguste Boileau pour la conception et l'entrepreneur François Coignet pour la construction de l'édifice. Le premier compose la structure utilisant le fer et la fonte. Le second bâtit les murs, les balustrades et le clocher en béton « aggloméré » dont il est l'inventeur. De ce fait, l'église du Vésinet est unique en son genre avec ses « voûtes en pendentifs à nervures » et sa maçonnerie monolithe.

Les peintures murales des chapelles et les vitraux réalisés par Maurice Denis entre 1898 et 1903, ont fait l’objet d’une restauration d’une qualité exceptionnelle en 2014.

 


Eglise Sainte Pauline

55, boulevard d'Angleterre,

Samedi 15 et dimanche 16, Visite libre de 14h à 18h.

 

Son plan "est celui d'une église à nef centrale et à deux collatéraux. La nef est en berceau, soutenue par une pile gothique à quatre fûts accolés, et les collatéraux sont, eux aussi, traités en berceau, et clos par un système de claires-voies élancées, favorisant dans l'intérieur de l'édifice une abondante distribution de lumière".

L’église Sainte Pauline fut construite sur une propriété donnée en 1911 à l’évêché de Versailles par Madame Adèle Chardron, en souvenir de sa fille Pauline. Elle imposa le style gothique. L'architecte, Debauve-Duplan, ne devant pas dépasser le capital fourni par la donatrice (231 000 francs-or) adopta un matériau nouveau, le ciment aggloméré, système Bérard, d'une grande souplesse d'utilisation...


Les arbres des Ibis

 

Samedi 15, « Apprendre à reconnaître les arbres d’Europe, d’Asie et d’Amérique qui enrichissent le patrimoine arboré du Vésinet ».

Visites à 14h et 16h ("promenade guidée") commentées par Louis-Marie Fruchet, du Syndicat d’Initiative et de Défense du Site du Vésinet. Rendez-vous à 14h près de la plaque historique du Champ de courses (au voisinage de l'Avenue du Grand-Veneur, côté sud du lac).

A lire : Les chênes séculaires du Vésinet.

 


Le Cimetière du Vésinet

chemin du Tour des Bois (et allée du Cimetière du Vésinet à Chatou)

Dimanche 16 : à 10 h 30, visite guidée par Christine Ghestem, vice-présidente de la Société d'Histoire.

 

De nombreuses personnalités reposent dans le cimetière du Vésinet. Cette visite guidée offrira au visiteur l'opportunité de découvrir quelques unes d'entre elles. Vous pourrez voir "L'Ombre" de Rodin sur la tombe de son fondeur d'art, Rudier.

Vous pourrez faire halte devant les tombes d'Arthur Schweitzer, qui fit construire le Palais Rose, de Gabriel Dupont (compositeur de musique, Grand prix de Rome), Jeanne Lanvin (styliste), Julien Carette (acteur), Auguste Lebreton (écrivain), Maurice Vannier (résistant), Maurice Dubois (peintre), Jeanne Thil (peintre) etc.

Liste des « défunts illustres » inhumés au Cimetière du Vésinet.

 

L'Ombre de Rodin


 

....dernière mise à jour : 1er  septembre 2018


Pour mémoire, programme des années précédentes

| 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 20092010 | 201120122013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 |

 

Société d'Histoire du Vésinet, 2018 - www.histoire-vesinet.org